Bien s'équiperConseils motoDébuter la motoEquipement moto

Équiper sa moto pour affronter l’hiver

moto-sous-la-neige

Après le pilote (voir l’article Bien s’équiper pour rouler en hiver), on passe à la monture ! Car pour rouler en 2 roues en hiver dans un confort relatif, il faut compter avant tout sur ton équipement pilote, mais saches que tu peux aussi regarder du côté des accessoires pour ta moto.

Alors certes, ces accessoires te concernent avant tout si tu ne possèdes pas déjà une moto GT ou trail avec un carénage intégral, une bulle haute, une selle et des poignées chauffantes de série… Pour toutes les autres gammes de moto, des solutions fonctionnelles existent, malheureusement souvent au détriment de l’esthétique il est vrai… Mais c’est une concession à envisager pour rouler dans de bonnes conditions. Convaincu(e) ? Alors on fait le tour des accessoires à ta disposition !  

Accessoires moto pour protéger du vent ton cou et ton torse

C’est l’exposition au vent relatif (provoqué par la vitesse) qui fait considérablement descendre la température de la surface des vêtements et, au bout d’un moment, celle de ton corps si tu n’es pas équipé(e) convenablement. 

Pour éviter d’être exposé(e) au vent au niveau du cou et du torse, tu peux installer un saut-vent (disponible pour pratiquement tous les roadsters, mais offrant une protection relative du fait de leur taille) ou une bulle, qui elle, jouera plus son rôle de déflecteur du vent. Certaines offrent l’avantage d’être réglables en hauteur. L’installation est rapide et facile, tu pourras donc facilement l’enlever dès le retour des températures clémentes. 

Protéger tes mains du froid

Une option discrète qui n’altère pas trop l’esthétique de ta moto : les poignées chauffantes (disponibles en option sur de nombreux modèles de motos routières). Ces poignées remplacent les poignées d’origine ou s’adaptent en se posant par-dessus (veille à bien mesurer la taille de tes guidons pour une adaptabilité parfaite). Les adaptables se présentent sous la forme d’un kit généralement assez simple à poser, il faut juste veiller à placer correctement le bouton de commande (qui t’offre différents niveaux de chaleur) pour pouvoir l’actionner en roulant.

Une option agréable mais attention, elles ne chauffent que l’intérieur de la main et n’évitent pas les engelures par grand froid (surtout si tu gardes toujours des doigts sur le frein et/ou l’embrayage en roulant). 

Pour garantir une efficacité optimale de tes poignées chauffantes, l’idéal est de les combiner avec des pare-mains (ou des manchons qui équipent beaucoup de scooters). A partir du moment où tu empêches le flux d’air froid d’arriver sur tes mains, la chaleur diffusée par les poignées chauffantes ne se disperse plus (ou moins).

Tu peux évidemment installer uniquement les protège-mains (ou pare-mains), ils seront déjà très efficaces en coupant l’arrivée de l’air froid sur tes gants. Les trails en sont souvent équipés d’origine, mais des modèles adaptables peuvent se monter sur la plupart des machines puisque les formes et la taille des commandes se ressemblent généralement. 

Pour ce qui est des manchons, ce n’est pas l’option que je recommanderai la plus volontiers. Ils peuvent certes te permettre de garder tes gants été, mais aussi gêner à la prise des commandes, et je ne parle pas de l’esthétique… Mais force est de reconnaître que c’est bien avec cette option que tu auras sans doute le moins froid aux doigts ! Il en existe même des chauffants , mais attention, cela ne te dispense pas de porter des gants pour autant puisque leur port est obligatoire !

Si tu choisis cette option très plébiscitée par les conducteurs de scooter, veille à porter ton choix sur un modèle dont la taille est prévue pour tes commandes. Le manchon doit être suffisamment vaste et rigide pour qu’il ne vienne pas appuyer sur les leviers de frein et d’embrayage sous la pression du vent. Et assure-toi qu’ils ne bougent pas en mettant un coup de clé régulièrement !

Réchauffer et protéger le bas de ton corps

Pour réchauffer ton derrière, seules quelques rares modèles de motos GT proposent en option une selle chauffante. Mais il ne faut pas renoncer à cette option pour autant car tu peux soit investir dans un siège chauffant, soit regarder du côté des spécialistes qui proposent aujourd’hui déjà pas mal de modèles ou encore acheter un kit que tu peux monter sur ta moto en dégrafant la housse d’origine pour y glisser la résistance entre la housse et la mousse de ta selle.

Enfin si tu es un grand frileux : le tablier protecteur. Encore une fois plébiscité par les scootéristes avant tout, on en voit peu sur les motos mais l’offre existe avec des modèles pensés exprès ! Très efficace, le tablier protège du froid à partir de la ceinture, de la pluie mais aussi de toutes les saletés de la route et permet de porter des pantalons classiques. Son seul défaut, outre son aspect inesthétique, réside dans sa prise au vent. Son utilisation sera à réserver pour des déplacements à allure raisonnable.

Et on n’oublie pas de bien entretenir sa monture pour passer une bel hiver à 2 roues sans encombre !  

Lucile
Lucile
Passionnée de 2 roues depuis ma plus tendre enfance, j’ai passé mon permis gros cube à 21 ans et écumé les routes de ma Haute-Savoie natale et alentours pendant plus de 10 ans avant de me résoudre à un constat réaliste : essayer de prendre les points de corde sur route est un jeu dangereux pour lequel les cartes "chance" distribuées sont limitées... C’est ainsi que je me suis retrouvée sur piste en 2013 avec mon conjoint lui aussi passionné ! Et autant vous dire que le virus a vite pris et c'est même transformé en passion commune !!! Aujourd’hui ma pratique de la moto se limite à la piste en roulages libres et également compétitions, tout en restant une adepte du 2 roues pour les déplacements pro… Mais en scooter ! A travers mes articles, je tacherai donc de mettre à profit mes compétences de professeur (mon métier) et de motarde/pistarde au service d’articles variés pour te partager mes expériences, connaissances, conseils et astuces !
Laisser un commentaire