Bien s'équiperConseils motoDébuter la motoEquipement moto

Bien s’équiper pour rouler à moto en hiver

equipement-moto-contre-le-froid

Il y a les frileux, adeptes du roulage plaisir, qui rentrent leur moto au garage à l’arrivée des premiers frimas et ceux qui se déplacent toute l’année avec, souvent pour des déplacements professionnels, et qui se refusent à abandonner leur machine sous prétexte que le thermomètre s’est mis en berne. 

Si tu fais partie de cette dernière catégorie, il va falloir réfléchir à agrandir ton dressing motard et investir dans un équipement moto adapté pour faire face aux conditions hivernales. 

Un équipement moto hiver ? Pour qui et pourquoi ? 

Pour qui ?

Parlons peu, parlons bien. Concrètement, tu auras besoin d’équipements spéciaux si tu roules par moins de 5°C sur des trajets de plus de 15 km environ. Évidemment, on est sur une moyenne qui va évoluer en fonction de ta moto : un trail ou une routière offrent plus de protection qu’un roadster, et quelques options pourront même te rendre le trajet bien plus facile comme des poignées chauffantes… 

Mais quelle que soit ta monture, en deçà de ces conditions, un équipement motard spécifique hiver va s’imposer. Au-delà, pour rouler entre 5°C et 10°C, un bon équipement de mi-saison peut suffire, s’il est complété par quelques accessoires comme des sous-vêtements textiles techniques (maillot thermique et pantalon thermique), des chaussettes chaudes, des sous-gants en soie (pour peu que tu aies un minimum de place dans tes gants) et surtout un tour de cou ! 

Si tu as un blouson textile en Mesh, tu peux porter en dessous ou au-dessus, une veste  coupe-vent de type Softshell. L’idée est de limiter toutes les entrées d’air froid (cou, manches, bassin et chevilles). 

Pourquoi ?

Parce que le froid peut être ton pire ennemi sur la moto. Si tu as froid, tes muscles vont se contracter involontairement (dans le but de produire de la chaleur), et tout ton corps va se raidir. Tu vas conduire en mode Playmobil, ce qui, on est d’accord, n’est pas du tout gage de sécurité. Tu vas également manquer de réactivité et si tes doigts sont gelés, la prise rapide des freins pour une situation d’urgence peut être considérablement impactée ! 

A savoir également que la température annoncée par Miss météo ne sera pas doute la même que celle que tu vas ressentir sur la moto, car tu vas subir l’effet Windchill en te déplaçant à moto. On parle de température ressentie qui prend en considération l’effet vent. A titre d’exemple, si la température extérieure est de 5°C et que tu roules à 50km/h, la température ressentie sera de -1°C, à 100 km/h cela donne -3°C…

Alors convaincu de regarder de plus près les équipements spéciaux ? Allez, on fait le tour du pilote, de la tête aux pieds !  

Équipements moto hiver pour la tête et le cou :

Tours de cou hiver, disponibles sur iCasque.com

Je te conseille de sérieusement penser à l’utilisation d’une cagoule ou d’un tour de cou (voire même d’en avoir toujours un sur toi !). Si tu as froid au cou, tu vas rouler avec la tête rentrée dans les épaules et tu vas perdre en mobilité ! Cagoule ou tour de cou, chacun ses préférences, certains casques très ajustés peuvent devenir inconfortables avec une cagoule, essaie si possible avant d’investir. L’offre est aujourd’hui très variée, en terme de composition et de longueur, à toi de bien cibler tes besoins. 

Concernant le casque, il faudra privilégier les modèles intégraux ou modulables en position fermée, tout comme les ventilations !  Le choc thermique entre le froid extérieur et la chaleur de ta respiration provoquera inévitablement l’apparition de buée sur la visière. La lentille Pinlock te sera alors bien utile. Et pour améliorer l’isolation thermique du casque, tu peux regarder si il existe un cache nez adaptable à ton modèle de casque. 

Vestes et blousons moto hiver :

Vestes moto hiver, disponibles sur iCasque.com

Rien ne sert d’empiler les couches pour avoir chaud car tu te retrouveras tout engoncé(e) dans tes multiples épaisseurs et donc limité(e) dans tes mouvements. L’idéal est de pouvoir appliquer le principe des 3 couches emprunté aux sports d’hiver, à savoir : un sous-vêtement thermique chaud, une polaire ou pull chaud et une veste coupe-vent imperméable. Si toutefois tu ne peux abandonner le costard-cravate ou du moins une tenue « habillée », il va vraiment falloir investir dans une veste dédiée ! 

Si tu roules tout l’hiver, choisis de préférence une veste moto trois-quarts ou un blouson long pour éviter que l’air ne s’engouffre au niveau de la taille. Je te conseille de regarder du côté des modèles « Touring » qui proposent des vestes très fonctionnelles et vraiment bien pensées pour le froid (fermeture éclair thermocollée ou avec un rabat de protection, col montant, ajustement des manches précis, possibilité de la zipper avec son pantalon moto). Mais quel que soit le style de veste moto pour lequel tu optes, veille à ce qu’elle ait une doublure thermique chaude (bien souvent amovible pour te permettre d’utiliser ton blouson à la mi-saison) ainsi qu’une membrane étanche et respirante pour braver la pluie (ou la neige…).

Tu pourras trouver des vestes moto proposant également deux doublures pour encore plus d’efficacité (principalement sur les modèles « Touring ») :  

  • Une doublure épaisse classique qui emprisonne l’air pour t’isoler
  • Une doublure dite thermo-alu, qui réfléchit les infrarouges dégagés par ton corps. Un revêtement aluminisé joue rôle d’un miroir évitant les déperditions de calories, selon le même principe qu’une couverture de survie

Et si tu es vraiment frileux(se), tu pourras regarder du côté des vestes et gilets chauffants qui peuvent offrir plusieurs niveaux de chauffe ! Confort garantit et option à envisager sérieusement pour des longs trajets.

Dernier point, en hiver la luminosité est moindre, alors n’hésite pas à regarder du côté des équipements moto haute visibilité, vestes moto, gants, casques… Tous les équipements hiver arborent des couleurs fluorescentes pour t’assurer une visibilité supplémentaire auprès des autres utilisateurs de la route !

Gants moto hiver : 

Gants moto hiver, disponibles sur iCasque.com

L’élément clé à ne surtout pas négliger ! Si en été ils assurent surtout un rôle de protection, les gants d’hiver doivent permettre d’éviter que les doigts s’engourdissent et ainsi prévenir tout problème au moment de prendre les freins.

S’il est possible d’utiliser des sous-gants avec tes gants d’été, ce mélange montre rapidement ses limites dès que la température descend vraiment. L’utilisation de gants hivernaux est donc un achat qu’il ne faut pas renier. Et tu pourras en trouver à des prix très corrects. Et on oublie les gants de ski, tes gants doivent répondre à la norme CE avec un pictogramme de motard à l’intérieur ! 

Premier point, on oublie les gants courts et on porte son choix sur des gants avec manchettes longues qui t’assureront aucune entrée d’air par ta manche ! Choisis des gants munis d’une membrane étanche et respirante, et attention, tu pourrais être tenté de prendre des gants épais, mais pense bien au fait qu’ils offriront moins de sensibilité sur les commandes. Et oui, tu n’achètes pas ces gants pour faire de la luge ou des boules de neige, mais bien pour piloter une moto ! Tu dois donc être à l’aise pour pouvoir actionner les commandes sans difficulté. Si tu hésites sur la taille à adopter, mieux vaut choisir un peu plus grand qu’un peu plus petit, il ne faut pas que tes doigts soient serrés mais au contraire qu’il y ait un léger espace entre tes doigts et la doublure intérieure, c’est cette fine couche d’air qui te garantira de garder tes doigts chauds. 

Autre option : les gants moto chauffants. Munis de batteries rechargeables, certains offrent même la fonction Bluetooth qui permet de les activer 5 min avant ton départ. Mais ce luxe à un coût… Compte au minimum 200€ pour une paire chauffante contre 80/100€ pour des gants hiver haut de gamme classiques. 

Pantalons moto hiver :

Pantalons moto hiver, disponibles sur iCasque.com

Bien souvent négligé, le pantalon moto n’en reste pas moins important. Il permet d’offrir une réelle protection contre les chocs et le froid, là où un jean standard ne fait illusion que quelques minutes.

Si tu possèdes déjà un jean renforcé en Kevlar et que tu ne veux pas investir dans un pantalon d’hiver, tu pourras porter un pantalon thermique dessous et même ajouter un sur-pantalon de pluie par-dessus. 

Les pantalons moto textiles hiver offrent l’avantage d’intégrer une membrane étanche et respirante et de pouvoir être portés par-dessus un pantalon ordinaire. Ils sont dotés de protections homologuées CE amovibles aux genoux et de renforts et incluent parfois de série des protections aux hanches, ou des poches prévues à en recevoir, les protections hanches étant disponibles en option. Autre point positif pour ce type de pantalon, il offre la possibilité de le connecter à ta veste moto grâce à un zip, pour créer un ensemble efficace contre le froid.

Bottes moto hiver étanches et respirantes :

Enfin, les pieds qui, au même titre que les mains, font partie des endroits du corps qui souffrent le plus du froid sur les longs trajets d’hiver. Alors dans un premier temps, choisis déjà des chaussettes montantes et surtout des bottes hautes étanches et respirantes. En effet, plus les bottes sont hautes, moins l’air et l’eau ne risquent d’y entrer ! Tout comme pour les gants, on évite les chaussettes trop épaisses qui te compriment le pied dans la botte, tu obtiendras l’effet opposée de celui recherché ! Tu dois pouvoir bouger tes orteils. Pour les jours de pluie, si jamais tes bottes ne sont pas étanches, il existe des sur-bottes.  

Et si tes pieds sont très sensibles au froid, à défaut de bottes équipées de résistances tu pourras réfléchir à investir dans des semelles chauffantes, voire enfiler des chaussettes chauffantes.

Alors, prêt(e) à braver les intempéries ?

Lucile
Lucile
Passionnée de 2 roues depuis ma plus tendre enfance, j’ai passé mon permis gros cube à 21 ans et écumé les routes de ma Haute-Savoie natale et alentours pendant plus de 10 ans avant de me résoudre à un constat réaliste : essayer de prendre les points de corde sur route est un jeu dangereux pour lequel les cartes "chance" distribuées sont limitées... C’est ainsi que je me suis retrouvée sur piste en 2013 avec mon conjoint lui aussi passionné ! Et autant vous dire que le virus a vite pris et c'est même transformé en passion commune !!! Aujourd’hui ma pratique de la moto se limite à la piste en roulages libres et également compétitions, tout en restant une adepte du 2 roues pour les déplacements pro… Mais en scooter ! A travers mes articles, je tacherai donc de mettre à profit mes compétences de professeur (mon métier) et de motarde/pistarde au service d’articles variés pour te partager mes expériences, connaissances, conseils et astuces !
Laisser un commentaire