Conseils motoPiste et circuit

Les règles de placement et de dépassement sur piste

cover-depassement-sur-circuit-moto

Mise en situation : 8h30, circuit de… (je te laisse choisir ton préféré), c’est l’heure du briefing sécurité qui précède chaque journée de roulage. Tu regardes autour de toi et tu te rends compte que la « classe du jour » est un peu dissipée à l’écoute des règles de sécurité et des spécificités du circuit…

Entre ceux qui sont là pour la première fois et qui vont avoir du mal à retenir toutes les infos, ceux qui se disent c’est bon, je connais mes drapeaux pas besoin d’être attentif, ceux qui essaient d’impressionner le voisin avec leur chrono fait avec des pneus usés et ceux planqués sous leur tente pour y échapper… Et ben ça fait un paquet de monde qui va louper les infos concernant les rappels de sécurité du circuit comme où et comment se fait l’entrée en piste et sa sortie ou encore la localisation des postes de commissaires. 

Dans cet article on va donc parler placements et dépassements qui pourront s’appliquer à tous les circuits, afin de garantir ta sécurité et celle des autres usagers de la piste !

C’est la recherche de la trajectoire idéale qui définit ton placement en piste, et tu verras que cette trajectoire idéale est également celle qui te garantit le plus de sécurité ! Performance et sécurité ! Ça vaut le coup de lire attentivement ce qui suit, non ?

Alors je t’embarque pour un tour complet de circuit !

SORTIE DE PITLANE, ENTRÉE EN PISTE

Et oui, ça commence par là : ton entrée en piste. Alors ici on parle plus de sécurité que de performance bien sûr ! Pas la peine de chasser le chrono sur ton tour d’entrée en piste !

Si tu es dans un box, il te suffit de remonter la pitlane pour accéder au point d’entrée en piste.

Si tu es côté paddock, renseigne-toi sur l’accès à la piste et roule tranquille sur le parking. Une fois la pitlane remontée, un commissaire sera surement présent pour t’autoriser à prendre la piste, souvent après quelques vérifications comme le fait que tu aies bien attaché ton casque, que tu aies ta dorsale, voire même ta chicane si il y a une limite sonore restrictive (ce qui est le cas quasiment partout maintenant). Une fois autorisé à prendre la piste, tu vas tout d’abord t’engager sur une voie qui te sépare de la piste en elle-même par une ligne blanche. Tu ne dois jamais franchir cette ligne blanche avant qu’elle ne se termine car elle te protège des autres pilotes qui pourraient déjà être en piste !

Une fois au bout de cette ligne, il vaut mieux toujours prendre le temps de se retourner pour voir si tu vas gêner un pilote déjà dans un tour lancé et adapter ta vitesse en fonction.

Si un pilote arrive en même temps que tu rentres sur la piste, tu pourras voir soit un panneau de signalisation bleu soit un commissaire qui agite un drapeau bleu ! Le drapeau bleu t’informe d’un dépassement, et c’est à toi d’adapter ta trajectoire et ta vitesse pour ne pas gêner le pilote complétant déjà son premier tour.

Entrée en piste du circuit du Mugello, tu distingues bien la ligne blanche et le pilote qui se retourne pour s’assurer de ne gêner personne (ici Alex Marquez, tu vois, tous les pilotes, mêmes les plus grands suivent ces règles !)

EN LIGNE DROITE

Placements

Lorsque tu te trouves dans une ligne droite, si tu es bien sorti du virage qui la précède, tu dois te retrouver à l’extérieur du virage qui commande la ligne droite. En fonction du virage qui se trouvera au bout de la ligne droite (virage à gauche ou à droite), tu vas soit tenir ta trajectoire de sortie à l’extérieur ou être amené à te déplacer à l’opposé car tu dois rouler à l’extérieur du virage suivant.  Je te conseille de ne pas rouler au milieu de la ligne droite et bien te placer pour le virage suivant le plus tôt possible, ainsi tu laisses de la place à ceux qui te doublent et tu n’auras pas de surprise (normalement) à être pris en sandwich entre un pilote qui te double à droite et un à gauche !

Ici les pilotes sortent de leur virage qui donne accès à la ligne droite à l’exterieur puis viennent se replacer à droite dans la ligne droite des stands car le virage suivant est un virage à gauche.

Dépassements

Si c’est toi qui doubles, évidemment, tu vas devoir te déporter. Si tu doubles en fin de ligne droite, surtout garde ta trajectoire et ne te rabats pas devant le pilote que tu viens de doubler ! Il a peut-être moins de moteur que toi en ligne droite (600cc contre 1000cc) mais il prend peut-être les freins plus tard que toi ! Donc pour éviter qu’il ne vienne te percuter, garde la ligne que tu avais quand tu l’as doublé.

EN COURBE

Placements

Le placement en courbe répond à une logique de trajectoire idéale ! Aucun virage ne se ressemble mais ils répondent tous à la même règle : extérieur-intérieur-extérieur.

Le premier « extérieur » correspond à ton point de déclenchement, celui où tu vas commencer à faire pivoter ta moto pour rejoindre la corde. Pour être bien placé, tu es généralement à l’extérieur pour pouvoir rentrer avec le maximum de vitesse dans ton virage (plus ton rayon de courbe est grand, plus tu pourras être rapide). 

Le « intérieur » correspond à ton point de corde, collé au vibreur. Enfin, le dernier « extérieur » correspond à ton point de sortie, le point que tu dois fixer dès que tu rejoins le point de corde pour t’aider à sortir du virage le plus vite possible.  Si tu veux en savoir plus, je t’invite à lire l’article de Charlotte dédié, tu seras incollable sur les trajectoires en courbe !

Avec un peu de chance, tu rouleras sur un circuit qui place des cônes pour signifier ton point de déclenchement, le point de corde et le point de sortie. Cela t’aidera beaucoup car le point de corde ne se trouve pas forcement au « milieu » de ton virage pour en garantir une sortie rapide !

Dépassements

Si tu dois dépasser à l’approche d’un virage, l’idéal est de te placer à l’intérieur du pilote que tu souhaites dépasser. Afin de garantir ta sécurité et la sienne dans ton dépassement, fais en sorte que le pilote que tu dépasses ait le temps de te voir avant qu’il ne déclenche son virage, sinon, attends toi à des explications musclées dans le bac à gravier ! En gros, tu dois montrer ta roue !

Attention également si tu as retardé ton freinage pour doubler, ne tiens pas tes freins trop longtemps quand tu auras commencé à tourner sinon c’est chute assurée en embarquant probablement  avec toi le pilote que tu viens de doubler ! Le fait d’être rentré plus inter dans ton virage va également modifier ta trajectoire et ralentir ta vitesse de passage au point de corde, il faudra bien relever la moto avant de ré-accélérer en direction du point de sortie.

Dépassement à l’inter qui se termine mal. Il faut bien évaluer ta vitesse si tu doubles à l’inter car tu dois absolument éviter d’avoir à toucher les freins une fois que ta moto aura pris beaucoup d’angle.

Il arrive également que l’on dépasse des pilotes en leur faisant « l’exter », c’est le cas sur des longs virages rapides notamment. Il faut y réfléchir à deux fois avant de faire cela, car si tu n’es pas assez rapide pour le doubler avant le point de sortie, tu vas te retrouver poussé sur les vibreurs à la sortie du virage, voire pire ! Et oui, car si tu doubles à l’exter, le pilote que tu doubles ne te verra qu’une fois que tu es passé devant son champ de vision puisqu’il regarde à l’opposé d’où tu te trouves (pour un virage à droite, tu seras à sa gauche et il regardera à droite), il ne va donc pas modifier sa trajectoire comme lors d’un dépassement à l’inter !

Deuxième chose à considérer c’est que si le pilote que tu es en train de doubler chute, il t’emmènera avec lui jouer dans le bac à sable… Évite donc si tu trouves que le pilote que tu doubles penche beaucoup sa moto sans déhancher !

SORTIE DE LA PISTE, ENTRÉE EN PITLANE

Si tu quittes la piste au moment du drapeau à damier qui signifie la fin de ta session, il ne devrait normalement pas y avoir de problème. Mais même si tu as l’impression que les autres pilotes autour de toi ont ralenti leur rythme à l’approche de la voie de sortie et s’apprêtent à rentrer, signale toi toujours par un bras ou une jambe levés et place toi du côté de la voie de sortie le plus tôt possible (pas au milieu de la piste ni évidemment à l’opposé). Si un pilote à la tête dans la bulle obnubilé par les loupiottes de son chrono qui s’excitent par ce qu’il fait son meilleur tour, il risque de ne pas avoir vu les drapeaux et te couper en deux si tu croises la piste pour rejoindre la voie de sortie !

Si tu décides de rentrer en cours de session, les mêmes règles s’appliquent mais tache de signaler ton souhait de rentrer au moins un virage avant l’accès à la voie de sortie. Ne ralentit pas trop dans le dernier virage si tu es sur la trajectoire, rejoins vite la voie des stands sans trop casser ton allure et ralentit une fois dans la voie des stands pour respecter la vitesse limitée. Si tu décides au dernier moment, que tu veux sortir et que tu te rends compte que cela va te faire croiser la piste pour rejoindre la voie de sortie, dis-toi que tu es bon pour un tour de plus ! Ne croise surtout jamais la piste pour rejoindre la voie des stands même si tu penses que tu ne vas gêner personne ! Cela a déjà donné lieu à des accidents tragiques…

EN CAS DE DRAPEAUX

Si l’on te présente un drapeau jaune, c’est qu’il y a un incident devant toi et que tu vas arriver à son niveau : tu dois être vigilent sans pour autant rendre complètement les gaz pour éviter une percussion avec un pilote qui n’aurait pas encore vu le drapeau derrière toi. Je te conseille de lever une jambe mais de garder un peu de rythme. Il est interdit de dépasser sous drapeau jaune donc on s’adapte à la vitesse du pilote devant soi et on garde la trajectoire. Essaie de comprendre ce qu’il se passe pour estimer si cela a un impact sur ta conduite : un pilote au fond du bac en train de faire le devis des pièces à changer, une moto arrêtée sur le bas-côté, une caméra au sol… Il faut que tu aies l’œil bien ouvert mais une fois que tu as compris ce qu’il s’est passé, reporte ton regard sur la piste et ne fixe pas le pilote dans le bac, tu risquerais de le rejoindre !

Il est possible qu’un incident vienne de se produire devant toi et que le drapeau rouge n’ait pas encore été mis, donc attention si tu n’as pas ou peu de visibilité sur la piste en aval du drapeau jaune (cas des circuits avec du devers), tu pourrais alors remonter sur un pilote qui aurait chuté et qui serait resté au milieu de la piste (ou sa moto).

Et si c’est toi qui est tombé et que tu te relèves sans bobo, si tu ne peux pas relever ta machine rapidement, mets-toi le plus vite possible en sécurité car si tu es tombé ici, cela veut dire que quelqu’un d’autre peut le faire et te rejoindre dans le bac (pour ne pas dire te percuter !). Donc ne fais pas le tour de ta moto en pleurant, coupe le moteur et va te mettre en sécurité derrière les barrières, ne reste pas dans la trajectoire de ta chute !

En cas de drapeau rouge, surtout tu lèves la main ou le pied avant de vraiment décélérer ! Si tu vois uniquement le drapeau rouge présenté, l’incident ne se trouve pas directement devant toi, tu rentreras peut être même aux stands sans voir ce qui a causé le drapeau rouge. Si tu arrives sur l’endroit de la piste ou l’incident a eu lieu, un commissaire agitera normalement le drapeau jaune en plus du rouge (voire deux drapeaux jaunes si il y a gêne sur la piste). Encore une fois, interdiction de doubler, essaie de garder la trajectoire car il y a en aura toujours pour ne pas voir le drapeau rouge ! Et même si tu connais le pilote qui est à terre, surtout tu ne t’arrêtes pas et tu laisses faire les commissaires et le médical présents sur place. Si possible une fois que tu as passé le lieu de l’incident, ne coupe pas trop les gaz et garde du rythme car si le pilote accidenté a besoin de l’intervention du médical, il faut vider la piste au plus vite pour les faire intervenir.  

Le drapeau noir te sera lui présenté associé à ton numéro (si tu en as un, sinon le commissaire te pointera du doigt) à chaque poste de commissaires. Si tu vois ce drapeau, ce n’est pas bon signe, on veut te signaler un comportement dangereux en piste (wheelings intempestifs, dépassement sous drapeaux jaune ou rouge…). Dans ce cas, tu dois rentrer aux stands dès que tu vois le drapeau pour te faire tirer les oreilles. Tu ne changes donc rien à tes trajectoires et signales ton intention de rentrer aux stands.

Si c’est le drapeau noir avec un point orange qui t’es présenté, cela veut dire qu’il y a un problème sur ta moto susceptible de constituer un danger pour toi-même ou pour les autres pilotes (fumée, carénages prêt à se faire la malle…). Dans ce cas tu dois immédiatement quitter la piste et essayer de te placer en sécurité ! Ne tente pas de rentrer aux stands à tout prix, si tu perds de l’huile et qu’il faut traiter la piste derrière toi, outre la colère des autres pilotes et le risque de les faire chuter, l’addition peut être salée car certains circuits te font payer le sac d’absorbant !

Enfin, si l’on te présente le drapeau changement d’adhérence, la vigilance est de mise !!! S’il s’agit de la pluie, tu ne dois rien changer à tes trajectoires (et même vraiment s’appliquer pour qu’elles soient parfaites !), c’est ta façon de piloter qui va changer en adoptant une conduite souple. Si le drapeau concerne une perte de fluide d’une autre moto, ouvre bien les yeux et prie pour ne pas mettre tes roues dessus…  

C’est la fin de notre tour de circuit ensemble, il ne me reste plus qu’à te souhaiter un bon roulage !

Lucile
Lucile
Passionnée de 2 roues depuis ma plus tendre enfance, j’ai passé mon permis gros cube à 21 ans et écumé les routes de ma Haute-Savoie natale et alentours pendant plus de 10 ans avant de me résoudre à un constat réaliste : essayer de prendre les points de corde sur route est un jeu dangereux pour lequel les cartes "chance" distribuées sont limitées... C’est ainsi que je me suis retrouvée sur piste en 2013 avec mon conjoint lui aussi passionné ! Et autant vous dire que le virus a vite pris et c'est même transformé en passion commune !!! Aujourd’hui ma pratique de la moto se limite à la piste en roulages libres et également compétitions, tout en restant une adepte du 2 roues pour les déplacements pro… Mais en scooter ! A travers mes articles, je tacherai donc de mettre à profit mes compétences de professeur (mon métier) et de motarde/pistarde au service d’articles variés pour te partager mes expériences, connaissances, conseils et astuces !
Laisser un commentaire