Bien s'équiperConseils motoDébuter la motoEquipement motoPermis

Équipement pour le permis moto : comment bien le choisir ?

equipement-permis

Bien s’équiper en moto est quelque chose d’essentiel. Si l’on aime le style motard, ce n’est en fait pas du tout pour l’allure que celui-ci se doit de porter ces équipements. Mais avant d’avoir la liberté de rouler sur les routes, il y a un passage obligatoire par le permis moto. Lorsqu’on pense au permis moto, nous avons tout de suite en tête l’image des motards en gilet jaune exécutant les actions demandées.

Et bien, depuis la nouvelle réforme en 2013, il n’est plus question d’enfiler le gilet fluo. En effet, la réforme a changé la donne et les équipements moto obligatoires sont différents. Mais alors, en quoi consiste aujourd’hui l’équipement obligatoire demandé ? Vers quel équipement se diriger pour bien réussir son examen ? Et surtout, que choisir en fonction de ses moyens et de ses futures conditions de conduite ? Il serait dommage d’être recalé pour port d’un équipement non réglementaire alors bien choisir celui-ci est très important. Voici quelques conseils pour bien choisir son équipement de moto lors du passage du permis.

Nouvelle réforme, nouveaux équipements obligatoires

Il n’est donc plus nécessaire de venir encombré de son gilet jaune, mais à la place il sera obligatoire de se fournir un équipement aux normes, aussi bien à l’épreuve du plateau qu’à l’épreuve de la circulation. L’équipement obligatoire se compose de 5 éléments : Le casque homologué CE, les gants moto certifiés CE-EPI, une veste ou un blouson adapté (résistant aux déchirures et à l’abrasion), un pantalon lui aussi adapté à la conduite et des bottes ou des chaussures montantes pour protéger les pieds ainsi que les chevilles. À noter que l’équipement demandé est le même lors du permis A1 que lors du permis A2.

Le casque moto

Le port du casque est évidemment la condition sine qua non pour la conduite, et le premier équipement auquel on pense. Il semble effectivement tout à fait normal d’en porter un, et pour cause, une chute à moto sans casque à toutes les chances d’être fatale, ou du moins très dangereuse, et cela même à faible allure. Son choix est particulièrement important.
Pour choisir correctement son casque, il faut veiller à ce qu’il soit homologué CE. Pour cela, il faut vérifier qu’il porte la mention légale CE ou la mention légale NF. Il se doit également d’être muni de bandes réfléchissantes.

Il faut également que le casque soit correctement adapté à la forme de la tête. Pour cela, deux critères importants : le confort et la protection. Il faut toujours veiller à ce que le casque soit ni trop grand ni trop serré. Un geste simple suffit pour le savoir. Lors de l’essayage du casque, il faut simplement passer un doigt entre le visage et la mousse de protection. Si un doigt passe, le casque est à la bonne taille. S’il ne passe pas, il est trop petit et s’il est possible d’en mettre deux, il est trop grand. Un conseil : Si vous êtes entre deux tailles, il faut toujours choisir la plus petite, car les mousses internes s’adaptent avec le temps à la forme du visage. Cependant, ne pas prendre trop petit non plus, si le casque est trop serré cela peut être très gênant pendant la conduite. En cas de port de lunettes, il est conseillé de prendre celles-ci lors des essayages pour être sûr de pouvoir les porter avec le casque.

Les gants moto

Choisir ses gants est également très important, puisqu’ils font partie des équipements moto obligatoires pour passer le permis. Les mains sont les premières parties du corps à être abîmées en cas d’accident. Les gants les protégeant un maximum des brûlures et des fractures éventuelles, ils se doivent d’être homologués CE-EPI. Il ne faut pas hésiter à prendre des gants coqués, avec de multiples renforts pour aider à une protection maximale. La matière choisie est également importante, il est conseillé de prendre une matière résistante à l’abrasion et qui protège du froid.

Le blouson

Lorsqu’on conduit une moto, le port du blouson est un élément vital au même titre que le casque. Le blouson va être essentiel pour protéger la colonne vertébrale. Il est tout de même bon de savoir que, sur la route, il n’est pas encore obligatoire de porter un pantalon moto ou un blouson de moto. Cependant, lors de l’examen, il est obligatoire de porter un t-shirt manches longues et un blouson manches longues. Le port d’un simple gilet, ou encore d’un coupe-vent est totalement proscrit.

Le blouson moto est doté de coques de protection aux coudes et aux épaules. Une dorsale moto est parfois intégrée d’office, mais la plupart des fabricants ne la livrent pas de série, une poche pour protection dorsale est alors automatiquement inclue dans le blouson, cette dernière étant facilement trouvable en option.
Même si ce n’est pas encore une obligation, le dos est sûrement l’une des zones les plus précieuses de votre corps, et il faut la protéger avec soin pour garantir une protection maximale. Même si un vêtement avec des coques de protection, une dorsale et des zones renforcées n’est pas toujours ce qu’il y a de plus esthétique, c’est aussi ce qu’il y a de mieux pour prendre le moins de risque possible à moto.

Le pantalon

Le port de pantalon est obligatoire lors de l’examen, mais la loi stipule simplement l’obligation d’un pantalon (ou combinaison), mais pas forcément d’un pantalon moto homologué et certifié CE.

En fait, il suffit simplement de ne pas se présenter en short ou en pantacourt, ce qui semble être une consigne qui tombe sous le sens. Cependant, lorsque les moyens financiers le permettent, investir dans un pantalon de moto renforcé et doté de protections homologuées CE amovibles aux genoux et aux hanches (les protections hanches sont souvent disponibles en option, mais des poches prévues sont inclues dans les pantalons moto) est un choix de raison.

Il existe des jeans moto, certains sont renforcés sur les zones de frottement par du kevlar ou d’autres matériaux très résistants à l’abrasion et à la déchirure. Esthétiques, ils se fondent dans le décor urbain pour vous permettre, une fois descendu de votre moto, d’être habillé casual, comme tout le monde.

Il existe également des pantalons moto cuir, encore plus résistants à l’abrasion en cas de chute, toujours équipés de protections CE aux genoux et aux hanches, ces derniers vous assurent alors un look motard beaucoup plus affirmé.

Nous conseillons donc le port d’un pantalon textile renforcé et équipé de protections aux genoux lors du passage de l’examen, ce choix garantit une protection tout conservant une bonne souplesse qui ne risquera pas de gêner vos mouvements. Si une conduite plus sportive à l’avenir est envisagée alors il est impératif d’investir dans un pantalon moto cuir beaucoup plus renforcé et doté de protections genoux et hanches, c’est encore le meilleur moyen de pouvoir s’adonner à sa passion tout en se protégeant au maximum.

Les bottes

À l’instar du blouson et du pantalon, les bottes ne sont pas plus réglementées que cela lors du passage de l’examen. Mais, bien qu’il ne faille pas forcément que celles-ci soient homologuées CE, il est essentiel de porter des chaussures montantes.

Pour les femmes, porter des bottes est très courant alors l’achat d’une paire de bottes montantes en cuir est un investissement qui n’est pas forcément nécessaire lors du passage du permis si l’on dispose déjà d’une paire dans sa garde-robe. Pour les hommes, il est un peu plus rare d’en avoir. Alors dans le cas où il est nécessaire d’investir dans des chaussures montantes, la meilleure chose à faire est de choisir tout de suite une paire de chaussures qui sera durable dans le temps.

À quoi bon se racheter tous les 6 mois une nouvelle paire ? Qui plus est, si elles ne résistent pas au temps alors elles ne résistent pas non plus aux chocs ! Le mieux, si cela est possible, est donc d’investir dans des chaussures moto montantes de bonne qualité, avec des parties renforcées aux chevilles, notamment à l’arrière de la cheville. Il ne faut pas oublier que les pieds sont l’une des parties du corps les plus complexes, en cas de fractures liées à une chute, les soins sont longs et contraignants. C’est aussi, avec les mains, l’endroit où le froid passe en premier.

Il est préférable, surtout si votre pantalon n’est pas renforcé aux jambes, de porter des bottes moto plutôt que des chaussures montantes. En effet, les bottes ont l’avantage de venir protéger le tibia des chocs potentiels.

Quelles protections choisir pour l’examen ?

Voici donc les différents éléments que vous devez porter lors du permis A1 et A2. Mais, le moment venu, il faudra prendre en compte plusieurs éléments avant de faire le choix final et de passer à la caisse. Ce n’est pas une simple question de style vestimentaire, d’allure ou d’aisance, plusieurs autres éléments importants viennent s’imposer lors de leur sélection.

Le prix des équipements moto

Lors du choix de votre équipement moto, il est effectivement important de penser au coût qu’il peut engendrer. Un blouson, un bon casque, une bonne paire de gants, des bottes et un pantalon, cela commence à faire beaucoup pour le porte-monnaie. En effet, si on fait une moyenne, une tenue complète coûte environ 750 euros. Ce prix se compose du prix moyen d’un casque moto certifié, d’un blouson renforcé textile, d’un pantalon renforcé kevlar textile également, d’une bonne paire de gants et d’une paire de bottes.

Plus le vêtement se trouve renforcé, plus celui-ci aura un coût élevé. Le cuir, par exemple, fait grimper immédiatement la note, car la matière est noble. Le prix est un élément extrêmement important, tout le monde n’a pas le budget pour investir 1000 euros dans de bonnes protections, mais en vérité c’est un élément à prendre en compte avant même de s’inscrire au permis.

La combinaison moto peut être un très bon investissement dès le départ, surtout si vous envisagez de rouler sur piste par la suite. C’est un bon compromis, car c’est à ce jour l’équipement qui protège le mieux et son prix n’est pas plus excessif que le pantalon et le blouson achetés séparément. Dans tous les cas, il est judicieux de bien réfléchir avant l’achat, car l’équipement est la seule et unique chose qui s’oppose entre le conducteur de la moto et le bitume, en cas d’accident. Aucun arceau en métal ne vient protéger l’homme face à l’impact. Cela peut être légèrement effrayant, mais il est vrai qu’à ce jour 20% des morts sur la route représentent des conducteurs de moto. Et ce n’est pas forcément la vitesse qui est à l’origine de la violence de l’accident. Parfois, même à une vitesse tout à fait correcte, un accident peut être fatal.

La moto est bien souvent une passion pour le conducteur, prendre conscience de l’importance d’être bien protégé est essentiel, si ce n’est vital. Alors avant de prendre la décision de passer son permis, il faut prévoir à la dépense le prix d’un bon équipement. Pour se rassurer, l’achat d’un équipement de qualité, c’est aussi l’achat le plus durable que l’on peut faire. Un ensemble composé de bons matériaux est un investissement sur le très long terme.

Il faut aussi noter que, si investir dans un équipement moto complet coûte de l’argent, la conduite sans les éléments obligatoires peut revenir chère elle aussi. Sans casque, l’amende est de 135 euros forfaitaires, la conduite sans gants est de 68 euros, et chaque amende est cumulable.

Les conditions d’utilisation des équipements et du véhicule

Les derniers points importants à envisager avant de se lancer, c’est l’utilisation elle-même de votre moto. C’est-à-dire la façon de conduire, mais aussi les intempéries dans la région où le conducteur est amené à rouler.

Pour mieux répondre à la question de la protection en fonction de la température, il faut savoir que la température ressentie va baisser en fonction de la vitesse. Peu de personnes y pensent avant leurs premiers achats, mais c’est très vite problématique, si le conducteur n’a pas envisagé la situation. En ressenti, la température baisse de -10° à 90 km/h et jusqu’à -15° à 130 km/h. Par exemple, si la température extérieure est de 12° et que le véhicule roule sur une autoroute à 130km/h alors le ressenti sera de -3°. Autant dire qu’il se peut qu’il fasse très froid lors d’une balade à moto, en particulier si la moto est sportive et la conduite également.

Dans les régions plus froides où il ne faudra pas hésiter à bien se couvrir. La conduite en t-shirt est alors bien évidemment déconseillée, et une bonne paire de gants et de bottes moto étanches aux qualités thermiques seront de rigueur. Pour un meilleur confort, il existe également des sous-gants très fins, peu chers et très efficaces à porter en cas de grand froid. Un blouson moto au col montant qui protège le cou sera également le bienvenu. Le froid peut vite tétaniser et lors de l’examen il vaut mieux bien se couvrir pour rester concentré et le plus à l’aise possible.

Laisser un commentaire