Bien s'équiperEquipement moto

Gilet airbag moto : quel est le meilleur ?

Gilet-airbag-moto --quel-est-le-meilleur

Sur le marché de l’équipement du pilote moto, on trouve de plus en plus d’airbags. De traduction anglaise “sac à air”, ce terme en réalité est faux car ce n’est pas de l’air mais du gaz qui gonfle la poche. 

Cette innovation a vu le jour dans le domaine de l’astronautique pour ensuite être reprise par l’industrie automobile et pour finir par les acteurs de la protection individuelle. 

Le premier développeur d’un gilet airbag de protection individuelle fut la société japonaise Mugen Denko. Ce gilet a d’abord été développé pour les cavaliers et ensuite adapté pour les motards.

Le gilet airbag est une innovation majeure pour la sécurité des motards. Il en existe de nombreux, et trois technologies se trouvent sur le marché : à câble, sans fil et autonome.

Les premiers gilets airbag moto

Bering – Gilet airbag C Protect

Les premiers gilets airbag commercialisés sont les gilet airbags dits filaires. Le gilet est directement relié à la moto par un petit câble et lors d’une chute la tension du câble va dégoupiller ce qui va percuter la cartouche et gonfler le gilet. Un peu comme une grenade.

Le motard doit s’attacher à sa machine à chaque fois qu’il monte dessus. Ce système n’est ni le plus simple d’utilisation ni le plus efficace mais il a fait ses preuves. 

L’équipementier français Bering commercialise un produit qui fait aujourd’hui l’entrée de gamme avec le tarif le plus économique du marché français. Il s’agit du modèle de gilet airbag Bering C Protect. Il existe en modèle homme et aussi en modèle femme. En cas de percussion de la cartouche, il faudra compter seulement 24,99€ pour se procurer une cartouche CO2 de remplacement Bering.

L’avantage d’un gilet airbag filaire c’est que tu peux le porter avec n’importe lesquels de tes vestes ou manteaux.

Les gilets airbag moto de seconde génération

Les gilets airbags dits de 2nd génération sont des gilets qui ne sont plus reliés à la moto. Ils sont indépendants.  Cependant un boîtier ou des capteurs doivent être fixés sur la moto et communiquent avec le gilet par radio. 

Aujourd’hui ces systèmes ont quasiment disparu du marché de l’airbag moto.

Les gilets airbag de troisième génération

Les gilets airbags de troisième génération sont tous sans fil

Plus rien ne relie le motard à sa machine que ce soit par un fil ou par un boîtier communiquant avec le gilet airbag. Différents capteurs sont directement intégrés dans le gilet airbag ou dans la veste airbag moto.

Des capteurs accéléromètres sont utilisés pour enregistrer les accélérations, mais aussi les chocs et mouvements. Des capteurs gyroscopiques sont utilisés pour calculer les angles et un processeur analyse les données fournies par ces capteurs. 

En cas d’anomalie l’airbag se déclenche. Dit comme ça, ça à l’air top. 

Mais il y a quand même quelques contraintes hyper importantes. Notamment penser à recharger la batterie du gilet airbag. Eh oui, le système d’airbag filaire lui n’a pas besoin d’être rechargé.

Les algorithmes sont choisis par les constructeurs et nécessitent des révisions et des mises à niveau régulières. Ce qui va t’obliger à passer en magasin ou à renvoyer ton gilet airbag en usine à intervalle régulier. Mais c’est aussi ce qui te permettra d’utiliser ton gilet airbag avec n’importe quelle moto et lors de n’importe quel usage, route, circuit ou off-road.

Aujourd’hui, 4 modèles d’airbag 3ème génération ressortent principalement sur le marché de l’équipement pilote. Je vais te parler de chacun de ces modèles et de leurs caractéristiques pour te permettre de faire ton choix.

Les gilets airbag moto sans fil sur le marché aujourd’hui

Furygan Gilet Airbag D3O

Ce modèle d’airbag est bien évidemment autonome. Il s’intègre sous n’importe quel blouson ou veste de moto de n’importe quelle marque. La dorsale est directement intégrée dans le gilet. Tu retrouveras dans ce gilet airbag la fameuse dorsale D3O homologuée maintenant bien connue de chez Furygan.

Les analyses de données se font 1000 fois par seconde. Le gonflage du gilet se fait en 55ms. Et son autonomie est de 25h de roulage en continu. Le changement de l’inflator Furygan se fait facilement en quelques minutes. Tu le trouveras sur iCasque pour un montant de 99,90€.

Les zones de protection sont étendues et couvrent les cervicales, la colonne vertébrale, le thorax et l’abdomen. Le gilet airbag Furygan comporte un effet gainant qui en plus de te donner un ventre plat limitera le déplacement des organes lors d’un choc.

Cet airbag fonctionne avec la technologie in&motion qui nécessite une location de la in&box pour un montant de 120€/an. Tu peux également acheter la in&box pour 399€.

Côté prix, il fait partie des moins chers puisque tu peux le trouver sur iCasque au prix de 399,90€.

Le gilet Ixon Airbag U03

Nous avons ensuite le modèle Ixon Airbag U03, qui est sensiblement le même que le modèle de chez Furygan il faut bien l’avouer.

Niveau prix, du gilet airbag ou de la cartouche inflator Ixon c’est la même chose. Il fonctionne également avec la technologie in&motion. D’après les chiffres constructeurs annoncés on est aussi sur la même autonomie de roulage. Les deux airbags se chargent en USB. Ce modèle à de manière égale l’avantage de s’intégrer sous n’importe quel blouson moto.

Le gilet airbag Dainese Smart Jacket

Passons maintenant chez Dainese. Chez Dainese, nous avons la Smart Jacket qui s’affiche au coquet prix de 629,95€.

Quelles sont les différences avec les deux airbags précédents qui justifient cet écart de prix ? 

J’ai décortiqué toutes les données pour toi 🙂

La Smart Jacket Dainese est bien évidemment un gilet airbag autonome que tu pourras aussi porter sous ton blouson moto de tous les jours. Tu pourras même le porter par-dessus si tu veux car le matériau utilisé est déperlant. 

Le gilet airbag de Dainese est le seul gilet airbag qui ne nécessite pas la présence d’une dorsale intégrée. En effet, la technologie Dainese D-Air®, utilisée en moto GP, est présente à l’intérieur de la Smart Jacket.

Le système Airbag Dainese D-Air® protège le dos et les points vitaux du motard grâce à un sac appelé Shield et dont la technologie est brevetée. D’après Dainese, ce gilet airbag te protégera autant que 7 dorsales mais sans l’encombrement de la dorsale. Tu es directement protégé par l’air. Le gonflage de l’airbag est plus rapide que sur les deux modèles que je t’ai présentés juste au-dessus : 45ms contre 55ms.

Ce gilet airbag se recharge par USB et t’offre 27h de protection sans avoir besoin de recharger. Il ne nécessite aucun abonnement. La recharge se fait directement chez les revendeurs pour un montant de 250€. 

La veste airbag Alpinestars Tech Air® 5

Et pour finir, le dernier mais pas le moindre, le Alpinestars Tech Air® 5 que tu trouveras au prix de 649,95€.

La veste airbag de chez Alpinestars équipe également les pilotes de Moto GP. 

À la différence des gilets présentés juste avant, on est vraiment sur une veste. Les épaules sont aussi protégées, ce qui est primordial lors d’une glisse ou d’une perte de l’avant.

Le gonflement de l’airbag Tech Air® est ultra rapide, car on est sur un gonflage qui se fait en 20 à 40ms en fonction de la taille de l’airbag. La recharge se fait par USB pour une autonomie de 30h. 

Cet équipement airbag se porte avec n’importe quelle veste ou blouson à condition d’avoir un battement de 4cm pour permettre le déploiement de l’airbag. Sinon il y a les combi et blousons moto compatibles Tech Air® sur iCasque. 

Ce gilet airbag est équipé de 6 capteurs et d’un algorithme de crash qui exploite un système d’intelligence artificielle afin de déployer au mieux l’airbag lors d’un crash.

Le système dispose d’une connectivité Bluetooth et d’une application gratuite qui permet de surveiller la charge et d’analyser les trajets. Les mises à jour du système peuvent également se faire directement depuis l’application.

Concernant la recharge en cas de déclenchement, il faut compter 159,95€. Le remplacement pourra se faire directement dans les centres certifiés Tech-Air Services. L’airbag Alpinestars Tech Air® est prévu pour encaisser 3 déploiements, il faudra ensuite le faire réviser intégralement pour la somme de 299,95€. Cet airbag ne se vend pas en ligne, sur ordre d’Alpinestars.

Je sais, je sais, ça fait beaucoup d’infos et tu as oublié ce que je t’ai dit au début de cet article… Voici donc un tableau récap de toutes les infos compilées dans cet article.

J’espère que cet article t’aura aidé à y voir un peu plus clair parmi les différents modèles d’airbag moto, et n’hésite pas si tu es propriétaire de l’un ou de l’autre de ces airbags à nous donner ton avis ! 🙂

Olivia
Olivia
Dans la vie de tous les jours je suis consultante en stratégie digitale, j'accompagne les chefs d'entreprise pour développer leur présence sur internet. Motarde depuis plus de 10 ans, cavalière depuis plus de 25 ans et snowboardeuse également depuis de nombreuses années, j'ai besoin de sensations et de liberté ! Après un bref arrêt de la moto cause bébé, je m'y remets de plus belle et l'objectif, après avoir fait énormément de bornes sur route, c'est d'aller maintenant mettre du gaz sur circuit et pourquoi pas aller chercher un podium sur une course ou deux dès l'an prochain ! Je vous ferai partager mes expériences routières passées mais aussi mes expériences futures avec plaisir !
Laisser un commentaire